Poupehan sur Semois

Syndicat d'initiative de Bouillon, section locale de Poupehan

Un petit bout d'histoire de Poupehan ... et de Bouillon.Poupehan sur Semois

Les origines du duché de Bouillon remontent à l'empire romain.
A plusieurs reprises, la Semois a été utilisée comme frontière: - entre les provinces romaines à l'époque - entre les diocèses de Reims et de Liège, lors de l'organisation des circonscriptions ecclésiastiques.

Le site de Bouillon occupe une position excentrique dans les circonstances politiques et religieuses.
Ces frontières naturelles créent les conditions lointaines de la formation de la ville et du château.
La première fonction historique du château fut de garder le passage entre le sud et le nord. Au IX ème siècle, le comte de Verdun ou d'Ardenne, Godefroid, gouverne le duché de Bouillon.

A partir du X ème siècle, trois grandes familles se succèdent à la tête du duché:

  • de 959 à 1095: la famille d'Ardenne - Verdun
  • de 1095 à 1678: les princes évêques de Liège
  • de 1678 à 1795: la famille de La Tour d'Auvergne. 

En 1794, lasse des abus de la noblesse et du clergé, la population de Bouillon proclame la République Bouillonnaise.
Mais bien vite l'instabilité règne et en 1795 le duché de Bouillon est rattaché à la France.
Ainsi se termine après neuf siècles, l'indépendance de l'Etat bouillonnais.
En 1815, l'ancienne terre souveraine de Bouillon est rattachée au Grand-Duché de Luxembourg; elle devient donc hollandaise.
En 1830, les émeutes qui se sont déroulées à Bruxelles se répètent dans notre région et, ainsi, la ville de Bouillon suit l'indépendance de la Belgique.
PoupehanPOUPEHAN, autrefois, était une seigneurie de l'ancien duché de Bouillon.
Très riche de son passé historique, Poupehan doit son nom à des légendes: en wallon "Poupe" est une fée et "Han" maison, mais le composé est, peut-être originellement, germanique.

Ce n'est qu'en 1856 que Poupehan devient une commune distincte.

Nous voici à l'aube du 20 ème siècle.

Profitant de sa situation et de ses ressources naturelles, les habitants, de Poupehan, s'activent dans 4 secteurs:
  • les lessives, au bord de la rivière ou des lavoirs, pour les industries du textile et les bourgeois de Sedan. Cet artisanat étendit sa prestigieuse renommée à des lieues à la ronde; on l’appellera «l'ère des lavandières»!
  • la culture des céréales et du bétail.
  • la culture du tabac.
  • le pénible travail dans les bois.

Mais bien vite, au cours des années qui passent, et avec l'arrivée des techniques modernes, ces activités perdent, petit à petit, de leur importance pour disparaître complètement après les 2 guerres. Néanmoins, équipé d'appareils modernes, le secteur du bois repris une activité‚ évidente à l'approche du 21ème siècle. Selon la réforme moderne des communes, POUPEHAN est rattachée à BOUILLON.
Poupehan -  La vallée de la Semois

next


Merci aux habitants du village pour les reproductions de cartes postales et de photos anciennes, principalement à Michel et Gaby Danloy.